Idées de sortie sur Alençon et ses alentours !

ENVIE DE SORTIR ?

Du vendredi 30 août jusqu’au dimanche 6 octobre 2019

EXPOSITION – GUY BRUNET

Auberge des soeurs Moisy –  Saint-Cénéri-le-Gérei

Du 30 août au 6 octobre 2019 l’association Les Amis de Saint-Céneri propose une exposition de Guy Brunet à l’auberge des sœurs Moisy.

Originaire du Mans, Guy Brunet est un artiste contemporain reconnu. Il peint des corps et des visages comme on photographie, pour démontrer l’essence différente de l’œuvre picturale.

  • Du vendredi 30 août au dimanche 6 octobre 2019
  • Vernissage le 31 août en présence de l’artiste
  • Auberge des sœurs Moisy, Saint-Céneri-Le-Gérei

En savoir plus sur la page Facebook des Amis de Saint Céneri

Envie de sortir ?

FESTIVAL TRANSITION ECOLOGIQUE du 14 au 18 octobre 2019

Lancement samedi 14 septembre à la Halle au blé et dimanche 15 septembre au Parc des promenades à Alençon à partir de 14h.

Le Festival de la Transition Écologique (FeTE) se déroulera du samedi 14 septembre au vendredi 18 octobre.

Organisée par la CUA, la Ville d’Alençon, la plateforme MobiJump du centre social Édith Bonnem et les acteurs du territoire, cette 5e édition aura pour thème la mobilité.

Le festival sera lancé à Alençon par un grand week-end d’animations à la Halle au blé autour de la Fête de la Mobilité (le samedi 14 septembre de 14h00 à 18h00) et au parc des Promenades ou à la Halle aux toiles en cas de pluie (le dimanche 15 de 14h00 à 19h30). Le dimanche, les enfants seront à l’honneur avec de nombreux ateliers ludiques. Une rando à vélo, une animation “Vélo Smoothie” et un spectacle clownesque sur la mobilité feront aussi partie du programme.

Continuer la lecture de « Idées de sortie sur Alençon et ses alentours ! »

Bol d’air – La Véloscénie

Si la Normandie n’a plus à faire sa réputation en matière d’équidés, il est un autre ami de l’homme en mouvement qui s’impose dans le paysage alentour : le vélo. Traversée par la Véloscénie, Alençon est également au centre de boucles locales.

La Véloscénie fait partie des vélo-routes, itinéraires balisés longue distance. Son titre ronflant témoigne du caractère exceptionnel de ses deux extrêmes : Paris et le Mont Saint-Michel. Alençon est, avec Chartres, étape majeure de ce trajet de 450km.

A l’est l’itinéraire, transformé en voie verte, emprunte l’ancienne ligne de chemin de fer menant 67km plus loin à Condé-sur-Huisne, et relie paisiblement le parc naturel régional Normandie-Maine à celui du Perche au long des vallées de la Sarthe et de l’Huisne. Halte obligatoire par Alençon, sous ses aires de cité à l’architecture remarquable, elle brille par ses monuments et son savoir-vivre.

A l’ouest, les coups de pédales devront se faire plus ardus pour rejoindre Carrouges, son château et la Maison du Parc naturel régionale Normandie-Maine (à 30km) par des routes automobiles secondaires, peu fréquentées, mais enchaînant  les dénivelés… et les beaux points de vue sur le forêt d’Ecouves.

Parcours, services, hébergements…:

Office de tourisme de la Communauté Urbaine d’Alençon – 02 33 80 66 33 – contact@visitalencon.com

www.visitalencon.com – www.veloscenie.com

24H à Alençon et ses environs

Pour un (trop) court week-end ou un séjour d’une nuit laissant quelques heures de villégiature, petit tour des immanquables alençonnais.

Vendredi

10 h – Explorez le centre-ville

L’ancien cimetière de la basilique Notre-Dame est désaffecté après la Révolution et devient marché aux légumes et aux fruits. Deux fois par semaine, les commerçants et producteurs déballent toujours au petit matin (jeudi et samedi). Au centre de la vie commerciale (à deux pas, rue Grande, sont les fameuses chocolateries Pedro et Glatigny, ainsi que la bijouterie Camus, détentrice d’une collection unique de diamants d’Alençon, quartz fumé de Condé-sur-Sarthe très en vogue au XIXè siècle), la place de la Magdeleine est aussi entourée de deux monuments historiques majeurs: la Maison d’Ozé du XV » siècle et la désormais basilique Notre­ Dame, exemple pour grande partie du gothique flamboyant, et lieu de pèlerinage attaché à la famille Martin.

15 h – Visitez le Sanctuaire d’Alençon

 

Sanctuaire Louis et Zélie d’Alençon

Une chapelle couverte d’ex-voto et une maison témoin de la vie domestique d’une famille de la petite bourgeoisie du XIX· siècle : la visite passionnera tout autant le profane que le croyant qui s’approchera de l’intimité de Sainte -Thérèse de Lisieux et de ses parents Zélie et Louis Martin, également canonisés.

20 h – On file au restaurant

 
Vous n’aurez qu’à choisir également parmi toutes nos adresses.

22 h – Reposez-vous

 

Après votre journée, vous avez bien mérité un peu de repos. L’un de nos hébergements de charme et leurs hôtes sont prêts à vous accueillir pour une nuit de repos. Ils seront aux petits soins pour vous offrir une expérience inoubliable. Vous aurez accès à un large choix d’hôtels, de gîtes, de chambres d’hôtes toutes aussi charmantes, sans oublier les meublés ou encore un camping en bordure de la forêt d’Écouves.

Samedi

9 h – Admirez les beautés du quartier historique de Saint-Léonard

 

 

Berceau de la cité, son dédale de rues, passages et cours offre les saveurs du Moyen Âge en un parcours pittoresque ponctué de monuments historiques  (Maison à l’Étal. Logis Saint -Bernard, Maison des sept colonnes…). Les bords de Sarthe compléteront l’heureuse flânerie.

10 h – Direction les musées

 

Collège des Jésuites – Musée des Beaux-arts et de la Dentelle

Exilé à Alençon suite à la royale disgrâce de son surintendant de frère, François Fouquet occupa un hôtel qu’il légua à sa mort, en 1673, aux jésuites. Complété d’une église à la toiture à l’impériale, le vaste ensemble immobilier et sa cour carrée abrite une médiathèque permettant d’accéder à l’église et ses riches boiseries garnies de pré cieux manuscrits, ainsi que l’Atelier national du point d’Alençon, un conservatoire de musique, et l’étonnant Musée des Beaux-arts et de la Dentelle.

Ce dernier, est un passage obligé pour comprendre le monde de la dentelle, et offre également une inestimable collection sur la culture khmer.

12 h – Une petite pause ?

 

 

Quoi de mieux que de s’arrêter dans l’un de nos restaurants pour reprendre des forces. Brasserie, cuisine sur le pouce, gastronomie du monde, vous trouverez forcément la bonne table. N’oubliez de prendre votre petit café sur l’une des terrasses avant de repartir.

14 h – Baladez-vous

Alençon compte pas moins de 33 ha de parcs et jardins parmi lesquels on peut admirer des arbres remarquables, des conifères majestueux, des rosiers modernes, des camélias, des rhododendrons, ainsi qu’une riche palette de fleurs. Chaque parc a son caractère. Élégance à la française; simplicité des bords de Sarthe, convivialité et détente des espaces pour enfants, et bien d’autres encore.

C’est déjà l’heure de rentrer après un week-end mémorable à Alençon. Et si vous n’avez pas eu le temps de faire tout ce que vous vouliez, pourquoi ne pas rester 24h de plus.

L’Auberge des sœurs Moisy, à ne pas manquer !

A l’instar de Pont Aven et Barbizon, l’auberge des sœurs Moisy était un des lieux de rassemblement de nombreux peintres de renom qui, à la fin du XIXe, venaient trouver leur inspiration dans les alpes mancelles.

 

Grâce à une scénographie ludique et originale, ce lieu dévoile la relation entre la peinture et les paysages du village de Saint-Céneri-le-Gérei, qui fut un point de rendez-vous des peintres impressionnistes des années 1875-1925 et dévoile l’histoire, le patrimoine de ce village exceptionnel, l’un des Plus beaux villages de France.

L’auberge doit son originalité à la fameuse Salle des Décapités, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.L’ombromanie : 

Matelotes d’anguilles, omelettes et mets aux écrevisses blanches étaient au menu de l’auberge. Que l’on dégustait dans la salle du premier étage, là où se trouvent aujourd’hui « les décapités ». Des criminelles, Adélaïde et Léonie ? Non, ce sont plutôt les victimes du coup de crayon de ces artistes facétieux. Ils utilisaient la bougie pour projeter leur ombre contre le mur. Le contour des bustes était dessiné au fusain, puis rempli de peinture noire. D’où le nom de ces portraits-silhouettes qui trônent dans la salle.

Il est possible de reproduire cette technique de l’ombromanie dans les salles suivantes, grâce à une installation ludique. Une salle des biographies informe sur les artistes du passé et d’aujourd’hui qui ont marqué le village. Enfin, la salle des vis-à-vis permet une expérience originale : en faisant face à une peinture, un rétroviseur permet de regarder en même temps son modèle réel dans un autre écran.

 

Visite guidée de 30 minutes tous les après-midis à 14h, 15h, 16h et 17h sauf les mardis et mercredis. Tarif : 2€

Ouverture du Point Information Touristique du jeudi au lundi du 1er avril au 4 novembre 2019 de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00.

(Fermé le dimanche matin)

Tél : 02 33 27 84 47 – contact@visitsaintceneri.com